Logo von Frische Luft für wache Köpfe

La mauvaise qualité de l’air est causée par la totalité des substances libérées par le corps humain lorsque les pièces ne sont pas suffisamment ventilées.

Qu’est-ce qu’un air de mauvaise qualité ?

En expirant, nous rejetons environ 3000 substances différentes dans notre environnement. Sans aération régulière, celles-ci s’accumulent et détériorent la qualité de l’air dans les salles de classe.

L’être humain lui-même constitue un facteur déterminant pour la qualité de l’air dans les classes. Des facteurs comme l’air extérieur ou certains matériaux de construction et de mobilier exercent également une influence à ce niveau.

La qualité de l’air est déterminée par le volume de la pièce, le nombre de personnes et les habitudes d’aérationEn expirant et en transpirant, les humains rejettent plus de 3000 substances différentes dans l’environnement, dont du CO2. Ces substances se mélangent généralement avec une quantité suffisante d’air frais ambiant. Cependant, lorsque de nombreuses personnes se trouvent dans une salle de classe, l’air vicié s’accumule très rapidement dans la pièce. Il convient toutefois de relever que l’air ambiant, même vicié, contient suffisamment d’oxygène. Ainsi, il n’y a pas de risque que cet élément vienne à manquer dans une classe.

Le niveau de CO2 : un indicateur fiable de la qualité de l’airIl est compliqué de mesurer les milliers de substances rejetées dans l’air. En revanche, il est aisé de calculer le CO2 expiré. Comme le niveau de CO2 dans l’air augmente proportionnellement à celui de toutes les autres substances, il représente un indicateur fiable de la qualité de l’air. Le niveau de CO2 n’est donc pas mesuré parce qu’il est plus problématique que d’autres substances, mais parce qu’il reflète la pollution totale de l’air dans la classe.


Continuer     Évaluer la qualité de l'air