Logo von Frische Luft für wache Köpfe

Lorsque l’on aère, il ne s’agit pas de faire entrer de l’oxygène dans la classe, mais d’évacuer l’air vicié.

Évaluer la qualité de l'air

L’odorat n’est pas le seul indicateur de la qualité de l’air. Des moyens techniques aident à évaluer la situation dans les salles de classe.

Notre odorat n’est un indicateur fiable de la qualité de l’air qu’au moment où nous pénétrons dans une salle de classe. En effet, pendant les cours, nous nous habituons graduellement à l’air ambiant. C’est pourquoi il n’est pas toujours facile d’en évaluer la qualité. Les capteurs de CO2 ou le simulateur d’aération SIMARIA de l’OFSP constituent à ce titre des outils techniques utiles.

Mesures précises grâce aux capteurs de CO2Un capteur de CO2 est un outil de mesure précis qui permet d’observer en temps réel le niveau de ce gaz dans l’air ambiant. La valeur mesurée peut être immédiatement lue au moyen d’une échelle et permet donc d’évaluer la qualité de l’air dans la classe.

Simulation de l’air ambiant avec SIMARIAAvec le simulateur d’aération en ligne gratuit SIMARIA, l’OFSP a développé un outil qui permet de calculer de manière ludique le besoin d’aération d’une salle de classe et ainsi d’améliorer la qualité de l’air de façon ciblée.

Comment fonctionne le simulateur d’aération ?Le site simaria.ch permet de simuler la qualité de l’air ambiant sur une journée complète grâce à des données concernant la taille de la pièce et de la classe ainsi que les périodes d’aération.

Les élèves et les enseignants peuvent simuler plusieurs scénarios en saisissant différentes durées d’aération ou tailles de salles de classe. Ils ont ainsi la possibilité de mieux comprendre l’influence de ces facteurs sur l’évolution de la qualité de l’air.

La simulation de plusieurs scénarios permet d’illustrer que :

1.   Le volume de la pièce et la taille de la classe ont une grande influence sur la qualité de l’air.
2.   Une aération systématique avant les premiers cours du matin et de l’après-midi et durant les longues pauses améliore significativement la qualité de l’air.
3.   Lorsqu’une pièce n’est pas suffisamment aérée pendant les pauses – courtes ou longues – la qualité de l’air diminue fortement durant le cours qui suit.

Planifier l’aération de la pièce sur la base de SIMARIASIMARIA permet d’élaborer des horaires d’aération sur mesure avec des objectifs concrets et, ainsi, de planifier et d’optimiser les habitudes en matière d’aération. Principe fondamental : la part d’air de qualité insatisfaisante ne devrait pas être supérieure à 10 % durant la journée.

Attention : pour la simulation de la hausse et de la baisse du niveau de CO2, SIMARIA utilise des valeurs moyennes. Par conséquent, des mesures occasionnelles à l’aide d’un capteur de CO2 peuvent constituer un complément utile.

Continuer     Conseils pour une bonne qualité de l’air